Sandrine Plumard

Ferronnier-Forgeron

Sandrine Plumard

Sculptrice métal, autodidacte au style figuratif.

Printemps 2020, tout à commencé un peu par hasard, bien que les hasards n’existent pas.
Du temps libre, des idées qui se cherchent, un poste à souder et l’aventure commence sans encore le savoir.
L’envie de créer était présente mais en sommeil depuis longtemps, il fallait la réveiller et libérer les idées naissantes.

Je n’avais aucune connaissance, simplement des idées, mon père m’a donc enseigné les rudiments de la soudure à l’électrode. Pour le reste, j’étais seule avec mes projets.

D’abord la réalisation d’une pièce assez volumineuse et basique pour une décoration extérieure.
Ensuite des créations plus petites mais un peu plus élaborées sans êtres raffinées pour autant.
Les vieux outils étaient très présents dans les assemblages, ils étaient facilement reconnaissables.

Très vite j’ai eu envie de choses plus fines, plus élégantes. Des pièces exclusivement pour l’intérieur cette fois.
Je recycle toujours les vieilles pièces de fer mais pas nécessairement de vieux outils comme au début et le fer à béton est lui aussi souvent utilisé.

En tant qu’autodidacte il a fallu travailler intensément pour avoir un résultat de qualité. Faire des essais pour réaliser des effets intéressants. Arriver à dompter la matière.

TOP