Artisan d’art

Artisan d’art

Qui peut demander la qualité d’ARTISAN D’ART ?

La qualité d’Artisan d’Art est reconnue de droit par le Président de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat aux personnes dont l’activité exercée est répertoriée dans la liste des métiers d’art fixée par l’arrêté du 12 décembre 2003 et qui répondent aux conditions pour se prévaloir de la qualité d’Artisan.

La liste des métiers d’art comprend 217 métiers, répartis en 19 domaines d’activité et regroupés en 3 grandes familles :
 Les métiers de la restauration du patrimoine mobilier ou immobilier ;
 Les métiers de la tradition (réalisation d’objets d’art traditionnels en respectant les matériaux et les techniques héritées du passé) ;
 Les métiers de la création contemporaine (conception et/ou réalisation d’objets d’art en pièces uniques ou petites séries).

« Artisan d’Art » est un terme protégé qui ne peut être utilisé que par les professionnels ayant demandé et obtenu la qualification d’artisan d’art.
L’artisan qualifié en métier d’art est inscrit dans une section particulière du Répertoire des Métiers. Une attestation lui est délivrée, l’autorisant à décliner sur tous ses supports commerciaux la dénomination « artisan d’art  ». Cette valorisation qualitative de son savoir-faire reconnu en son métier, lui permet de se distinguer des autres professionnels exerçant la même activité.

Pour obtenir la qualité d’artisan d’art, trois conditions doivent être réunies :
• exercer un métier de la liste,
• être titulaire d’un diplôme de niveau V ou équivalent ou justifier de six années d’immatriculation au répertoire dans le métier d’artisanat d’art considéré,
• en faire la demande expressément (nécessité d’une lettre de motivation)

L’article 3 de l’arrêté du 12 décembre 2003 crée également un titre de « maître artisan en métier d’art ».

TOP